• Toc ! Toc ! Ouvrez-moi !

     

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !
    Ayez pitié d’une mésange.
    Puis-je venir dans votre grange ?
    Dans le verger, il fait si froid.

     

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !
    La neige recouvre la terre ;
    Je suis seule et n’ai plus de mère.
    Il fait si chaud sous votre toit.

     

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !
    Je me contenterai des miettes
    Qui resteront dans vos assiettes.
    Comme on doit être bien chez soi !

     

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !
    Je serai toujours propre et sage,
    Mais ne me mettez pas en cage ;
    Il est si triste, cet endroit.

     

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !
    Je ne serai pas une ingrate ;
    Je chanterai une sonate,
    Pour vous, au printemps, dans le bois.

     

    Gérard Illberg

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :